Mission et histoire

La Société historique et culturelle du Marigot est une organisation à but non lucratif qui a pour mandat la conservation, la valorisation et la diffusion du patrimoine historique, tant modeste que conventionnel, de Longueuil et de ses environs.

Elle réalise ce mandat par le biais de projets, de conférences et d’une panoplie d’activités qui visent à rassembler les amateurs d’histoire de toute la région. Elle est aussi un centre d’archives, conservant de nombreuses photographies, fonds et collections portant principalement sur l’histoire de Longueuil et, plus largement, de la Rive-Sud.

Engagée et dynamique

Active sur la place publique, la Société historique et culturelle du Marigot se positionne en faveur d’une vision actuelle du patrimoine et s’engage à garder l’histoire de Longueuil vivante.

Elle mène de front différents projets, parmi lesquels se démarquent deux projets phares : Ville Jacques-Cartier, haute en couleur et la revitalisation des archives historiques. Ses prises de paroles dans l’espace public sont nombreuses et son expertise de pointe sur l’histoire contemporaine de Longueuil est souvent sollicitée dans différents médias.

Professionnelle et innovante

Forte d’un conseil d’administration possédant une expertise diversifiée, la Société historique et culturelle du Marigot s’appuie sur une équipe chevronnée.

La contribution de la Société historique et culturelle du Marigot est d’ailleurs mise à profit au sein de différents comités consultatifs municipaux et régionaux portant sur la culture, l’histoire et le patrimoine. À travers ses projets et ses activités, elle est toujours à la recherche des meilleures pratiques et de façons d’innover en matière de recherche historique et de gestion archivistique.

Au cœur de sa communauté

La Société historique et culturelle du Marigot rassemble en son sein plus de 100 membres et peut compter sur l’appui de bénévoles actifs et engagés. Elle travaille étroitement avec les membres de la communauté longueuilloise qu’elle aime impliquer dans ses différents projets. Ses activités sont variées – conférences, visites animées, quiz – et lui permettent de rejoindre un public diversifié.

Reconnue et honorée

Pour récompenser leur incroyable implication, plusieurs des membres et bénévoles de la Société historique et culturelle du Marigot ont reçu des prix et distinctions remis, notamment, par la Ville de Longueuil et le Gouvernement du Québec. Elle est d’ailleurs, à ce jour, la seule société historique où deux président.e.s se sont mérité le prix Honorius-Provost remis par la Fédération Histoire Québec, en l’occurrence Michel Pratt et Louise Levac.

D’hier à aujourd’hui

Fondée en 1978 à Longueuil par Charles-Édouard Millette, la Société historique et culturelle du Marigot occupe depuis longtemps une place de choix dans le paysage longueuillois.

Dès ses débuts, la Société est l’instigatrice de plusieurs événements et d’expositions qui permettront de mieux faire connaître l’histoire de Longueuil. En 1993, elle participe à la citation du site patrimonial du Vieux-Longueuil. Puis, elle se démarque au milieu de 1990 par la création d’un premier site Web, qui deviendra rapidement l’une des pages d’histoire régionale les plus importantes du Québec. Son expertise de plus en plus reconnue lui permet d’acquérir des fonds d’archives importants tels que celui du journal Le Courrier du Sud et celui de l’ancien maire de Longueuil Marcel Robidas.

Durant la décennie suivante, elle multiplie les initiatives pour intéresser le plus grand nombre à l’histoire longueuilloise : réalisation de plaques didactiques, organisation d’expositions, rédaction de chroniques historiques, etc. En 2008, elle fusionne avec la Société historique de Saint-Hubert, enrichissant par la bande ses collections et ses fonds d’archives.

Président à partir de 1998, l’historien Michel Pratt contribuera à faire reconnaître l’expertise de la Société historique grâce, entre autres, à ses nombreuses contributions à l’historiographie locale. Ce dernier publie en effet plusieurs ouvrages phares, notamment sur Ville Jacques-Cartier – livre qui se méritera d’ailleurs plusieurs prix – ainsi qu’un dictionnaire historique portant sur Longueuil.

En 2015, après s’être impliquée de nombreuses années sur le conseil d’administration, Louise Levac prend la relève à la présidence de la Société historique et culturelle du Marigot. L’engagement, le dynamisme et l’implication de la Société historique se poursuivent à travers l’instauration d’une programmation régulière d’activités destinées à ses membres, mais aussi à des publics de plus en plus variés (communautés culturelles, nouveaux arrivants, étudiants, etc.). De nombreux événements thématiques sont aussi organisés et parviennent à attirer des centaines de personnes aux horizons différents.

Afin de mener à bien la revitalisation de toutes les ressources documentaires qu’elle possède, la Société historique et culturelle du Marigot emploie depuis 2017 un.e archiviste professionnel.elle. Misant sur la formation de la relève, elle accueille aussi chaque année plusieurs stagiaires qui viennent s’initier aux rudiments du métier dans son centre d’archives.

Au fil de son histoire, la Société historique et culturelle du Marigot s’est mérité plusieurs prix et distinctions, et ce, grâce au travail exceptionnel de ses membres, à la participation de bénévoles motivés et à la contribution phénoménale de ses président.e.s.

D’où vient le nom Marigot?

Le mot « marigot », vraisemblablement d’origine créole, désigne une étendue de terre régulièrement inondée sur le bord d’un fleuve ou d’une rivière. Quand il a fondé une seconde société historique à Longueuil, Charles-Édouard Millette a choisi ce nom à consonance géographique car on trouve dans notre ville la pointe du Marigot sur le bord du fleuve Saint-Laurent.

On a ajouté à Société historique du Marigot le terme « et culturelle » dans les années 2000 pour refléter son intérêt pour la culture, en sus de l’histoire. La littérature, le cinéma, les arts visuels, la poésie et le théâtre sont souvent mis à l’honneur.

Prix et distinctions

2021 Prix Honorius-Provost

Prix Honorius-Provost décerné à Louise Levac. Ce prix, accordé à un bénévole proposé par une société membre en règle de la Fédération Histoire Québec (FHQ), vise à reconnaître et à mettre en valeur le travail bénévole dans les sociétés membres de la Fédération

2019 Certificat de l’Assemblée nationale du Québec

Certificat de l’Assemblée nationale du Québec remis à France Pellerin, bénévole ambassadrice de la Société historique et culturelle du Marigot, par Lionel Carmant, député de Taillon

2018 Certificat de l’Assemblée nationale du Québec

Certificat de l’Assemblée nationale du Québec remis à Louise Levac, présidente et Directrice générale bénévole, par Diane Lamarre, députée de Taillon

2017 Certificat de l’Assemblée nationale du Québec

Certificat de l’Assemblée nationale du Québec remis à Jef Asnong, secrétaire du Conseil d’administration et responsable bénévole des archives, par Diane Lamarre, députée de Taillon

2016 Certificat de l’Assemblée nationale du Québec

Certificat de l’Assemblée nationale du Québec remis à Jacques Bertrand, administrateur du Conseil d’administration et responsable bénévole du Centre de documentation, par Diane Lamarre, députée de Taillon

2004 Prix Honorius-Provost

Prix Honorius-Provost décerné à Michel Pratt. Ce prix, accordé à un bénévole proposé par une société membre en règle de la Fédération Histoire Québec (FHQ), vise à reconnaître et à mettre en valeur le travail bénévole dans les sociétés membres de la Fédération.

2001, année internationale du bénévolat

Prix Dollard-Morin à titre de bénévole par excellence dans le secteur du loisir et du sport en Montérégie décerné à Michel Pratt par le Secrétariat à l’action communautaire autonome (ministère de l’Emploi, de la Solidarité sociale et de la Famille)