Activités mensuelles

Prochaines activités mensuelles

Les activités mensuelles sont gratuites pour les membres

8 $ admission générale / 5 $ pour les étudiant.e.s.

DEVENIR MEMBRE

La Société historique et culturelle du Marigot offre un vaste éventail d’activités mensuelles qui témoignent de sa vision élargie, inclusive et renouvelée de l’histoire et du patrimoine.

Mettant de l’avant le travail d’historiens chevronnés tout en laissant une grande place à la relève, la Société invite le public à explorer le passé avec des points de vue diversifiés et particulièrement éclairants, levant parfois le voile sur des volets de l’histoire moins connus et moins convenus.

La série Cultures et patronymes

La populaire série Cultures et patronymes révèle et célèbre la diversité culturelle passée et actuelle à Longueuil et sur la Rive-Sud.

En compagnie de Michel Fragasso, généalogiste passionné, on a retracé, depuis 2017, les origines fascinantes des noms de famille hispano-américains, vietnamiens, haïtiens, roumains, maghrébins, italiens et polonais des citoyens établis dans la région. En 2022-2023, il sera question des communautés portugaise et chinoise.

Explorer des évènements phares et phénomènes populaires

Les activités mensuelles permettent aussi d’explorer, en compagnie d’experts, les évènements phares et les phénomènes populaires marquants de la grande et petite histoire de Longueuil. On pense notamment à la venue du dirigeable R-100 à Saint-Hubert abordée par l’historien et auteur Michel Pratt, la Crise d’octobre sur la Rive-Sud avec l’historien Robert Comeau et la sexologue Jocelyne Robert, témoins de cet épisode marquant de l’histoire du Québec ou l’évolution du cinéma à Longueuil et à Ville Jacques-Cartier racontée par Pierre Pageau, spécialiste de l’histoire de salles de cinéma au Québec, et Benoît Patar, fondateur du ciné-club du cégep Édouard-Montpetit dans les années 1970.

Des facettes de l’histoire parfois moins connues, des réflexions actuelles

Les conférences portent aussi sur des facettes de l’histoire parfois moins connues qui alimentent des réflexions importantes sur des enjeux sociopolitiques et culturels actuels.

Citons par exemple les conférences Révéler l’indicible : scandales et homosexualité dans la presse québécoise (1869-1910) par Virginie Pineault, Conflits de mémoires et politique de l’histoire : la question du déboulonnage des statues dans l’espace public par Martin Pâquet, Travail invisible des femmes : mobilisations féministes au Québec depuis les années 1960 par Camille Robert et Les représentations du corps féminin dans les publicités pour médicaments dans l’entre-deux-guerres par Denyse Baillargeon.

Vous avez des idées de sujets ?

N’hésitez pas à nous en faire part!