Préface

 

Le patrimoine d’un peuple, s’entendent pour dire les dictionnaires, c’est l’ensemble des biens, corporels et incorporels, transmis par les ancêtres. Et les ancêtres de demain sont les citoyennes et citoyens d’aujourd’hui.

Le patrimoine de la paroisse de Saint-Antoine de Longueuil, c’est d’abord la suite des faits, des événements passés, et les traces qu’ils ont laissées, dans la pierre ou sur le papier.

C’est ensuite la succession des femmes et des hommes, créateurs des événements ou participants actifs, et les souvenirs qui restent dans la mémoire collective.

C’est aussi le patrimoine bâti dont la cocathédrale Saint-Antoine est, à Longueuil, l’élément clé par sa prestance, par sa présence manifeste, même de l’autre rive du grand fleuve.

Et c’est enfin le patrimoine relatif à l’art sacré, abondant et multiple dans la cocathédrale, témoin des goûts et des modes de différentes époques, et qui mérite le respect des yeux contemporains.

À titre de députée de Longueuil à la Chambre des Communes, je suis heureuse d’avoir eu l’occasion de m’associer à la description de ce patrimoine; la description est souvent une importante étape de la conservation.

Caroline St-Hilaire
Députée de Longueuil