10 - La cocathédrale Saint-Antoine

Le terrain sur lequel s'élève aujourd'hui la cocathédrale Saint-Antoine est d'abord occupé, de 1698 à 1810, par le château fort du seigneur de Longueuil.

En 1810, le château fort, déjà en ruine, est démoli et la fabrique de Saint-Antoine fait bâtir une église sur le terrain donné par la baronne Marie-Charles-Joseph Le Moyne. Cette deuxième église remplace la première église de pierres, construite en 1724. Cette église de 1810 est démolie en 1884.

En 1884 commence aussi la construction de l'église actuelle. Les plans sont conçus par les architectes Maurice Perrault et Albert Mesnard. La construction est confiée au cultivateur et menuisier entrepreneur Eugène Fournier dit Préfontaine. Le montant du contrat s'élève à 98 895 $. La bénédiction de l'église, de l'orgue et des statues a lieu le 27 janvier 1887. La façade est ornée de trois sculptures du célèbre
Louis-Philippe Hébert. Elles sont de bois recouvert de métal.

Une partie du sous-sol de l'église de 1887 est occupée par la crypte; celle-ci comprend une section où reposent les restes de nombreux représentants des familles des barons et baronnes Le Moyne et Grant.

En 1982, le diocèse de Saint-Jean-de-Québec devient le diocèse de Saint-Jean - Longueuil, et l'église Saint-Antoine devient cocathédrale.

En 1999, la plus grande partie de la toiture originale de la cocathédrale, en acier, est recouverte de cuivre.

The cocathedral Saint-Antoine
The church of 1811
Maurice Perrault, Principal Architect of the church of 1887