5 - La maison Saint-Antoine

En 1854, les commissaires d'école de Longueuil commencent la construction d'une école ayant façade sur la rue Grant. Faute de fonds, la construction est interrompue et l'édifice inachevé est vendu à la Société évangélique de Grande-Ligne. Celle-ci en termine l'érection l'année suivante et y loge un pensionnat pour jeunes filles, au grand dam du curé qui voit certains paroissiens catholiques inscrire leurs filles dans cette école de confession baptiste.

En 1876, la Société évangélique de Grande-Ligne quitte Longueuil. Le notaire Joseph Goguet se porte acquéreur de la « Maison des Suisses », comme on l'appelait à Longueuil, et en fait don au curé Georges-Amable Thibault afin que ce dernier y fonde un centre pour personnes âgées.

Toujours en 1876, les Sœurs Grises y créent l'hospice Saint-Antoine, qui reçoit personnes âgées et orphelins. En 1878, on construit l'aile Sainte-Élizabeth; c'est la plus ancienne partie du bâtiment actuel. En 1901, on démolit la partie « protestante » de l'édifice, datant de 1855, et l'on reconstruit à neuf la partie centrale, surtout destinée au Jardin de l'enfance qui reçoit une centaine d'enfants de 3 à 8 ans. L'aile Sainte-Élizabeth est alors haussée d'un étage. En 1904, on construit l'aile Saint-Charles qui comprend la nouvelle chapelle et des chambres pour personnes âgées.

Dès lors, l'hospice Saint-Antoine, rebaptisé Foyer Saint-Antoine en 1953, a son allure actuelle. Notons que même si l'on fait remonter l'histoire du bâtiment à 1854, il ne reste rien aujourd'hui de la construction de 1854-1855, démolie en 1901.

En 1992, les Sœurs Grises cèdent l'édifice au Foyer des Arts, de la Santé et du Mieux-Être, corporation qui reprend le nom de Foyer Saint-Antoine en 1996.

Saint-Antoine home
St Antoine Home for the elderly photographed before 1887
St Antoine Home for the elderly in 1909